Helsinki

Je retrouve Helsinki ou je ne suis pas retourné depuis 2000.Une nuit, une journée et demie.Dans un quartier excentré à 30 minutes de la gare. Une odeur de café torréfié flotte dans l’air. Je me souviens que les Finlandais étaient les premiers consommateurs en Europe. Je me demande si c’est toujours le cas.

L’usine à dormir est juste à côté ; l’entrée est très discrète, une entrée d’immeuble. Les dortoirs sont répartis sur trois étages dans ce qu’était une fabrique et des bureaux.C’est immense.Une ambiance de bureau, de nombreux Asiatiques jusqu’à la réceptionniste qui est Chinoise.

Ma journée en ville me confirmera que la Finlande est devenue un des premiers pays d’accueil en Europe. En marchant vers la gare je vois aussi de nombreux marginaux .Je passe devant une convention de cosplayers/punk .

C’est le jour de mon anniversaire, mais je n’y pense pas.J’avais choisi le 29 juin pour ça .

Le Lycée Ressun est fermé. Je ne reverrais pas Roger , Pauli ….y sont-ils encore?

Dix-sept ans ; dix-sept ans que je ne suis pas revenu.Il reste des fonds de décors : façade et quelques vitrines qui sont encore là.Des néons plus nombreux .

Les poubelles sont très visitées. Le fait d’être au début de l’été contribue au changement que je ressens : j’avais quitté la ville début juin.Une valise de 60 kilos laissée à l’aéroport que Roger viendra récupérer pour me l’envoyer à Paris.Ce ne serait plus possible maintenant.

Le proviseur du lycée m’avait donné un bon d’achat à utiliser à la librairie internationale.

Le port est rempli de touristes . Les places sont chères et la concurrence est rude pour pouvoir s’assoir . Milieu hostile, irritation: j’ai faim et je voudrais surtout retrouver le gout de ce sandwich au poisson… Je ne le retrouve pas : c’est un beignet huileux. Le port est comme tous les lieux du monde beaucoup plus agréable hors saison. Je dois m’estimer privilégier d’avoir vécu là dix mois avant les ravages du tourisme de masse.

Je me réjouis aussi de ne pas rester . Je suis en repérage : les ferries pour Tallin sont très nombreux, il doit y’en avoir dix au moins. J’apprends à l’office du tourisme qu’on peut en avoir pour moins de vingt euros.

Tallin-Helsinki ce sera pour 2018.

La gare :

Je ne reconnais plus rien , rien d’autre que les briques qui la composent.

Les allées sont garnies de boutiques et de cafétérias , hamburgers bien gras. La gare d’Helsinki , exemple remarquable d’architecture Stalliniene à perdu de sa superbe.Elle ressemble un peu plus à un centre commercial , à toutes les autres gares d’Europe. Celles de Kaunas,Riga et Vilnius sont les seules à garder leurs murs tels qu’ils ont toujours été.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s