Pusan 1er jour

5 Juillet 201Busan

5 Juillet 201
Busan -Angel in-us Coffee- the world best coffee
Gare de Busan. 8 heures du matin. Il pleut à verse pour la première fois depuis mon arrivée ( c’est la saison des pluies et la Corée subit la sècheresse cette année tandis-que au Japon , le Kyushu au sud de l’archipels se noie sous des trombes d’eau ).
J’ai quitté au la chambre de l’hôtel ce matin, réveillé par la circulation,la lumière et le froid de la climatisation imposée par mon américain de compagnon de chambrée.
Encore des sourire dés potron-minet:
Au coin d’une rue en ouvrant mon parapluie offert par la ville à l’occasion des présentations des arts traditionnels Coréens au parc de Yongdusan la vendeuse de gaufre et sa cliente me regarde avec un grand sourire.Un matin comme je les aime : pluie et sourires.
Je commande un «Dutch caffe latte» et me retrouve avec un café au lait plein de glaçons.
A la terrasse des employées de bureau et leurs premières cigarettes.
Je me suis fait ce petit rituel en voyage: rester un moment à mon premier lieu d’ancrage: c’est dans ce café que j’ai pris mon premier petit noir il y’a déjà plus d’une semaine , quand je suis arrivé par le train de nuit depuis Séoul .
J’avais marché déjà un bon moment poue explorer les alentours de la gare bien laids et industrieux et je voulais me poser un peu .
J’entends un «Hello»: une jeune femme tout sourire me regarde,réitère son Hello et m’offre une cigarette aprés m’avoir poser une question que je vais alors entendre chaque jours à Busan:
-»Where are you come from ?
Elle à fait la fête toute la nuit et voudrais bien prendre une bière avec moi.Je préfère un café à cette heure-ci.Va pour un café.Au combini,la supérette du coin? Non j’ai besoin de mon petit expresso à une terrasse pas loin. Bon bon, allons-y.
J’entre passer ma commande et derrière la vitre je vois la fille s’agiter, elle trouve que c’est long :
Je ne suis pas allé m’asseoir avec mon bipper (ici , la commande passée on vous donne un bipper qui vous signale quand vous puvez aller chercher votre commande).Ses grimaces dérrière la vitre d’ou elle ne me voit pas tandisque qu’elle parle toute seules sont hilarantes . Je reviens avec mon café. Eh oui, le voyage,la fin de mois
difficile, désolé …Je comprends bien sur, bon je dois rentrer ,je suis à une heure d’ici en bus.On se reverra peut être ?
Il va falloir trouver ou dormir ce soir .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s